Retrouver le lien…

summer-1443680__340

 Juillet-août… nous entrons enfin dans la période estivale !  Pour beaucoup de Français, ces deux mois vont de pair avec journées plus longues, chaleur, barbecues et autres plaisirs de saison.  Un autre mot fait écho à ces deux mois que l’on espère tous gorgés de soleil : voici venu le temps des vacances tant espérées et attendues pour certains depuis une année !

Le mot vacances, si familier aujourd’hui,  est un concept plutôt récent de l’histoire de France. C’est à partir de la fin des années 1940, avec l’apparition des congés d’été, que les vacances deviennent un moment où l’on s’évade, où l’on voyage.  Les vacances deviennent ainsi incontournables bien qu’elles restaient inaccessibles à environ un foyer sur trois en 2009 dans notre pays.

Un article du Figaro du 3/08/2015 disait ceci :

« Les hôteliers ont une autre raison d’être inquiets. Jean-Pierre Mas observe encore une augmentation significative de l’hébergement non marchand auprès de ceux qui restent en France ou partent à l’étranger: «Ils préfèrent habiter chez des parents ou des amis, ou encore avec des proches, plutôt que d’opter pour l’hôtel. La démarche répond à un souci d’économies. Mais elle résulte aussi du souhait de partager le moment précieux que sont les vacances avec ceux qu’ils aiment. Une manière de retrouver le lien et d’en profiter.»

« Certains y voient une façon de conjurer les inquiétudes du jour, celles du quotidien, celles que nous renvoie le monde. »

Le souhait de partager le moment précieux que sont les vacances avec ceux que nous aimons,  de retrouver le lien et d’en profiter… Voilà une belle et bonne façon d’envisager ses vacances ! Mais les vacances sont éphémères et les inquiétudes du quotidien, celles que nous renvoie le monde, vont rapidement faire à nouveau leur apparition dès les vacances terminées.

Si les vacances sont l’occasion de retrouver le lien familial, le lien dans le couple ou le lien avec des amis, pourquoi ne pas profiter de ce temps de repos pour « retrouver le lien avec Dieu » ? Cette pensée va peut-être vous étonner mais Dieu attend de retrouver le lien avec chacun d’entre nous, et pas seulement pendant le temps des vacances.

Concrètement, c’est possible à travers la lecture d’un des quatre évangiles qui racontent la vie de Jésus-Christ. Il faut peu de temps pour lire un évangile et y découvrir le sens profond de nos vies mais aussi l’amour immense de Dieu pour chacun d’entre nous.

Et si cet été 2016 devenait le temps de la rencontre avec Dieu, le temps de retrouver le lien ?

Bonnes vacances !

Didier Conte, Pasteur de l’AECB

Pour toute demande de littérature, Évangile, Nouveau-Testament ou  Bible que nous vous offrirons gratuitement : didier.conte@live.fr

L’AECB vous souhaite une belle et heureuse année

et vous invite à la réflexion à travers ce petit dessin !

SURPRENANT !

paysage-en-printemps-154631

Ce matin le soleil a fait son apparition, le ciel est bleu, il fait beau. Si je regarde à certains endroits de mon jardin, là où rien n’était visible il y a peu,  apparait maintenant le feuillage des bulbes de printemps. Tulipes et autres narcisses viendront  bientôt enrichir le paysage de leurs couleurs chatoyantes.

Ah le printemps, nous l’attendons tous avec une certaine impatience, n’est-ce pas ?

Avec lui, comme chaque année arrive le réveil de la nature qui m’invite à remercier, à louer  notre grand Dieu qui est à l’origine de la vie et de tout ce qui nous émerveille sur cette terre.

Il me vient à l’esprit les paroles du chant  Dieu incomparable qui disent ceci : « Dieu incomparable, grand et redoutable. Tu as placé les étoiles et tu connais leur nom. « Tu es surprenant, Seigneur »! Dieu redoutable, insaisissable, émerveillés, nous tombons à genoux et crions : « Tu es surprenant, Seigneur ! »

C’est tellement vrai, Dieu est surprenant !

Lorsqu’un certain dimanche matin, autour de l’an trente de notre ère, à Jérusalem, des femmes, disciples de Jésus se rendent au tombeau… elles découvrent que la pierre fermant la tombe est roulée et qu’à l’intérieur le corps de leur maître a disparu ! N’est-ce pas surprenant ?

Tellement surprenant, que les apôtres eux-mêmes trouvèrent leurs propos absurdes et n’y ajoutèrent pas foi. (Luc 24 : 11)

Mais Pierre après une course effréné fera quelques instants plus tard la même constatation : le tombeau est bien vide ! Lui aussi sera surpris : « Il s’en retourna très étonné de ce qui s’était passé » (Luc  24 : 12)

Pourtant ceux qui suivaient Jésus depuis plusieurs années n’auraient pas dû être surpris, écoutons ces paroles adressées aux femmes qui les premières entrèrent dans le tombeau vide : « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est plus ici, mais il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous disait quand il était encore en Galilée « Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour » (Luc 10 : 5 à 7)

Peut-être sommes-nous prompts à juger les disciples incrédules devant le miracle de la résurrection mais dans notre marche avec lui nous devons aussi apprendre et croire que notre Dieu est puissant, que Jésus est vraiment ressuscité, et qu’il fait des merveilles dans nos vies et autour de nous.

 

Dans notre quotidien, là où il nous a placés, chaque jour dans notre marche par la foi il reste puissant et surprenant. Alors ne laissons pas l’incrédulité nous envahir mais au contraire plaçons toute notre confiance en Jésus  qui est vraiment ressuscité !

La foi nous transporte au-delà de la « surprise incrédule » pour nous amener à l’adoration de celui qui est : époustouflant, étonnant,  étourdissant,   exceptionnel, extraordinaire, fabuleux,  fantastique, formidable,  impressionnant ,   inimaginable,  inouï,  merveilleux,  phénoménal , prodigieux, renversant, saisissant,  sensationnel,  stupéfiant.

C’est notre Dieu révélé en Jésus son Fils bien aimé ressuscité pour toujours !

Je vous invite à l’adorer.

Didier C.